• fr
  • en
  • Africa Congress of Accountants 2019

    Success Story

    Nomination de l’Ordre des Experts-Comptables du Maroc au « board » de l’IFAC en novembre 2017

    En savoir plus

    L’IFAC est l’organisation mondiale de la profession comptable au service de l’intérêt public et œuvrant à renforcer la profession comptable et contribuant au développement de fortes économies.

    L’IFAC est composée de plus de 175 membres et associés dans plus de 130 pays et territoires. Ce qui représente près de 3 millions de professionnels comptables dans le secteur public, l’éducation, les services gouvernementaux, l’industrie et le commerce.

    En novembre 2017, c’est avec une immense joie que nous avons appris la nomination, à l’unanimité, de l’Ordre des Experts-Comptables du Maroc, membre du « board de l’IFAC », représentée par notre Consœur, Mme Asmaa Resmouki.

    Cette brillante désignation par l’Assemblée générale de l’IFAC honore le Maroc, la profession des Experts-Comptables du Maroc, la profession comptable en Afrique et glorifie notre institution. Elle renforce nos objectifs de dimension internationale de la profession. Nous nous félicitons de cet exploit distinctif et marque de consécration, qui représente une vraie force pour notre profession.Désormais, le Maroc fait partie des 18 pays siégeant au conseil d’administration de l’IFAC. IL se positionne en force au sein de cette organisation mondiale et nous avons notre mot à dire au sein de cette Institution internationale.

    Notre Consœur, Asmaa Resmouki est investie dans tous les sujets au sein de l’IFAC. Ancienne présidente de la PAFA de 2015 à 2017 (fédération panafricaine des professionnels de la comptabilité), Asmaa aura à cœur à faire entendre la voix de la profession africaine et à partager la connaissance du secteur dans sa dimension internationale.

    L’Ordre des Experts Comptables du Maroc lance son prix de la recherche en avril 2018

    En savoir plus

    Le prix de la recherche de l’Ordre des Experts-Comptables du Maroc aspire à encourager la recherche dans les disciplines de l’expertise comptable et vise également à apporter une contribution de qualité à la connaissance au niveau des autres champs tels que la gouvernance, le management du risque, la performance organisationnelle, et le pilotage stratégique.

    Ce prix cherche à distinguer les travaux de recherche effectués dans le cadre d’une Thèse de Doctorat, d’un Mémoire d’Expertise comptable, et d’un mémoire de Master de recherche, apportant une contribution de qualité à la connaissance.

    C’est une action citoyenne destinée à récompenser l’excellence :

    • en reconnaissant et en valorisant le travail de la recherche
    • en procurant de la visibilité aux chercheurs
    • en contribuant à la réussite du parcours professionnel de concitoyens

    Le prix de l’ordre se veut aussi un prix encourageant la recherche scientifique opérationnelle et contribuant à renforcer le pont entre le monde académique et le monde de l’entreprise.

    La PAFA est l’organisation continentale représentant la profession comptable en Afrique.

    En savoir plus

    Créée en mai 2011, la PAFA est une organisation à but non lucratif regroupant 53 organisations professionnelles comptables (OPA) de 43 pays. Sa vision est de travailler dans l’intérêt public en dirigeant et en développant la profession comptable en Afrique, et en offrant de la valeur à ses membres.

    Le mandat de la PAFA est fondé sur le postulat suivant :  lorsque les organisations comptables professionnelles nationales sont fortes, elles ont la capacité de pousser la mise en place de bonnes pratiques de gestion financière, de responsabilisation, de transparence et de bonne gouvernance au sein des entités publiques et privées. La PAFA croit fortement que sa capacité à développer des compétences institutionnelles permettra l’accélération de la croissance économique, la réduction de la pauvreté et un service de qualité aux citoyens en Afrique. Sa vision est de travailler dans l’intérêt public en dirigeant et en développant la profession comptable en Afrique, et en offrant de la valeur à ses membres.

    La PAFA adopte une approche à plusieurs niveaux pour s’engager avec les parties prenantes au niveau continental, régional et national. La fédération vise à développer la profession et à travailler en collaboration pour conduire les programmes de l’Afrique.

    La PAFA continue d’encourager et d’inciter les meilleures pratiques au sein des organisations professionnelles sur le continent. Les membres de la fédération font de grands progrès pour établir des institutions fortes dans leurs pays. En mars 2018, la PAFA a renforcé son partenariat avec l’Association Africaine de Comptabilité et de finance (AAFA), pour des soumissions de documents de recherche émanant de chercheurs en comptabilité et d’universités. L’initiative vise à approfondir les relations avec les universités et à développer la recherche et le leadership éclairé pour le renforcement de la profession en Afrique.

    En Mai 2018, Mme Ana Maria Ebong Uwah Galimah, expert-comptable membre du réseau HLB international, un des leaders du réseau des firmes d’expertise comptable annonce la création de l’Institut des experts-comptables de la Guinée Equatoriale.

    En savoir plus

    Au fil des ans, la PAFA s’est engagée avec divers acteurs en Guinée équatoriale pour le développement de la profession. En annonçant la création de l’institut, Mme Galimah a déclaré : «Nous avons finalisé et déposé auprès du notaire la constitution de l’institut de comptabilité de la Guinée équatoriale. Nous devions trouver un terrain d’entente avec le gouvernement et nous devrions commencer l’enregistrement de ses membres dans les deux semaines à venir. »Mme Ana Maria sera la première présidente de l’institut et membre du comité mixte (Ministère de Finances et Ministère de la Justice) sur l’actualisation du droit comptable et des affaires en Guinée équatoriale.

    La Fédération PAN Africaine des comptables (PAFA) et l’Union Africaine (AU) signent un protocole d’accord (MoU) Juillet 2018

    En savoir plus

    Addis-Abeba (Ethiopie), le 26 juillet 2018, la Fédération Pan Africaine des Comptables (PAFA) et l’Union Africaine (UA) ont signé un protocole d’accord pour collaborer dans des domaines d’intérêt mutuel et des efforts pour atteindre les objectifs de l’Agenda 2063. Le protocole d’accord a été signé par le Président Délégué Général de la PAFA, M. Vickson Ncube et le Directeur de la Programmation, du Budget, des Finances et de la Comptabilité, Mme Assietou Diouf, représentant la Commission de l’UA. La cérémonie de signature s’est déroulée au siège de l’UA à Addis-Abeba, en Éthiopie.

    Dans sa remarque d’ouverture, M. Vickson Ncube a dit : « L’Union Africaine a mis en place une vision Pan Africaine d’ » Une Afrique intégrée, prospère et pacifique, menée par ses propres citoyens, représentant une force dynamique sur la scène internationale « . Au cœur de cette vision se trouve la restauration de la dignité de l’homme, de la femme et de l’enfant africains. Ce protocole d’accord témoigne de l’engagement de la PAFA à travailler avec et à travers l’Union Africaine pour la réalisation de l’Agenda 2063, et nous sommes convaincus qu’une approche intégrée où toutes les parties prenantes travaillent ensemble pour la réalisation de l’Agenda 2063 est la seule solution viable pour la restauration de la dignité de l’Afrique et de son peuple’.

    Mme Assietou Diouf a souligné: “Dans cet esprit de partenariat, la Commission de l’UA et la PAFA se sont mis d’accord pour la signature de ce Mémorandum d’Accord (MoU) afin de faciliter la collaboration et la complémentarité. Les domaines de coopération mis en évidence dans le MoU comprennent: (1) les questions de bonne gouvernance économique, de responsabilité, de transparence et de bonne gestion financière pour le développement, la promotion et l’harmonisation de la profession comptable sur le continent et dans toute autre question d’intérêt mutuel; bénéficier aux parties; (2) Collecte et partage d’informations et de données sur les ressources et les questions intéressant les entreprises sur le continent; 3) Harmoniser les pratiques des secteurs public et privé afin de créer le climat économique nécessaire à la réduction de la pauvreté et à la croissance économique et (4) l’élaboration d’un Plan d’Action Conjoint (JAP) pour l’opérationnalisation du MoU « .

    La Fédération Pan Africaine des Comptables (PAFA) a confirmé qu’elle tirerait parti du Mémorandum d’Accord pour mobiliser d’autres organisations pan africaines afin qu’elles apportent leur plein soutien à l’Agenda 2063. La Fédération s’est par ailleurs engagée à présenter une liste restreinte de cinq (5) domaines prioritaires et activités dans les deux prochains mois, pour soutenir l’actualisation du protocole d’entente.

    Lors de la séparation, M. Ncube a fait appel aux intervenants: “Pour que l’Agenda 2063 réussisse, que les politiciens pratiquent la politique avec principe, que les professionnels pratiquent le professionnalisme avec patriotisme, et que les entreprises puissent pratiquer leur affaires avec bienveillance. Je voudrais également lancer un appel spécial à tous nos frères et sœurs de la diaspora. La demeure est ici en Afrique. Participez à la rédemption de ce grand continent en continuant à soutenir votre peuple que vous avez quitté, en investissant dans le continent et en ramenant la riche expérience que vous avez acquis à l’étranger. Ensemble, nous ferons fonctionner l’Afrique au profit de nos citoyens”.